Cinéma

Les hirondelles de Kaboul

« Longtemps, je m’étais faite à l’idée que ton cœur s’était fossilisé, que plus rien ne pourrait faire frémir ton âme ou te faire rêver. Je t’ai vu, jour après jour, devenir l’ombre de toi-même, aussi insensible à tes déconvenues qu’un rocher à l’érosion en train de l’effriter. La guerre est une monstruosité et ses enfants ont de qui tenir. Parce que les choses sont ainsi faites, j’ai accepté de partager ma vie avec quelqu’un qui n’ambitionnait que de courtiser la mort. Au moins, de cette façon, j’avais une raison de croire que mon échec n’était pas de mon ressort. Et puis, cette nuit, j’ai vu de mes propres yeux l’homme que je croyais irrécupérable se prendre la tête dans les mains et pleurer. J’ai dit, c’est la preuve qu’une lueur d’humanité subsiste encore en lui. Je suis venue souffler dessus jusqu’à ce qu’elle devienne plus vaste que le jour. »

les hirondelles de kaboul film

Les hirondelles de Kaboul se déroule sous le régime des talibans dans une ville en ruine où les arrestations, pendaisons et lapidations ponctuent le quotidien des habitants. Au milieu de ce chaos, deux couples : Mohsen et Zunaira deux jeunes intellectuels, épris de liberté et nostalgiques de leur vie d’avant, et Atiq , gardien de prison pour femmes et dont l’épouse Mussarat, est gravement malade. Le chemin de ces deux couples va se croiser dans des circonstances dramatiques.

Les hirondelles de Kaboul est un film d’animation adapté du roman de Yasmina Khadra (Yasmina Khadra, pseudonyme de l’auteur algérien Mohammed Moulessehoul), par Zabou Breitman et Eléa Gobbé-Mévellec. Zabou Breitman disait dans une interview que, d’ordinaire dans un film d’animation, l’enregistrement des voix se fait une fois le travail d’animation terminé. Pour ce film, elle a non seulement enregistré les voix avant que ne commence le travail des graphistes, mais en plus les comédiennes et comédiens étaient filmés dans l’interprétation des scènes, en costumes et accessoires et ils avaient toute latitude pour « hésiter, tousser, improviser ». Charge ensuite aux animateurs de s’inspirer des gestes et des silences des acteurs pour comprendre ce que les réalisatrices voulaient voir à l’écran. Pour les voix des personnages, nous retrouvons Simon Abkarian dans le rôle de Atiq, Zita Hanrot dans celui de Zunaira, Swann Arlaud interprétant Mohsen et Hiam Abbass dans le rôle de  Mussarat. Jean-Claude Deret, le père de Zabou, décédé peu après sa participation, interprète le rôle de Nazish, un ancien mollah qui a toujours la foi, un vieux sage qui ne supporte plus les actes abominables commis au nom de la religion. Et Michel Jonasz interprète le professeur Arash Bayazid, directeur d’une école clandestine.

Ce film est une réussite, tant par le thème abordé que par la grâce et la finesse des aquarelles! Le graphisme est exceptionnel. On ne peut qu’admirer le travail d’Eléa Gobbé-Mévellec, chargée de transposer l’intrigue en dessins, en respectant le physique et la gestuelle des acteurs. L’immersion est totale, le spectateur est plongé au cœur de Kaboul, une ville dévastée, décomposée, en état de ruine, l’air est suffocant, la mort rôde partout, les talibans font régner le terreur, la censure et l’obscurantisme. Les hirondelles de Kaboul c’est l’histoire d’un monde où les libertés n’existent plus, où la joie fait place à la peur, où les amoureux vivent cachés, où on lapide les femmes… Comment survivre à cela ? Même l’amour n’y survit pas… C’est dur, c’est sombre, c’est révoltant, c’est oppressant, mais c’est à voir absolument !

Il y a une très belle scène, devant le cinéma de la ville… enfin, ce qu’il en reste. Mohsen revoit les moments de bonheur avant que l’oppression ne s’abatte sur le pays, à l’époque où les gens pouvaient sortir, jouer, étudier, où les femmes pouvaient déambuler librement et s’habiller comme elles l’entendaient…

Un commentaire sur “Les hirondelles de Kaboul

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s